Menu

Déjeuner de presse au Pressoir d’Argent

Si vous êtes des fidèles du blog, vous avez déjà probablement lu mes comptes-rendus précédents des deux repas pris au Restaurant Le Pressoir d’Argent, au Grand Hôtel Régent à Bordeaux.

J’ai eu le plaisir d’y revenir la semaine dernière, lors d’un déjeuner de Presse organisé par le restaurant; lors de ce déjeuner, 9 journalistes de différents journaux et magazines étaient invités… ainsi qu' »Assiettes Gourmandes » !

A l’origine de ce déjeuner de presse: l’occasion pour le Pressoir d’Argent de faire connaitre ses nouvelles formules de repas pour midi.
En effet, pour répondre à une demande de clients pressés (ou plus économes en ces temps de crise), le Pressoir d’Argent propose maintenant pour le déjeuner une formule plus rapide… et moins onéreuse: il s’agit d’un Menu composé de 2 plats au choix: entrée et plat, ou plat et dessert, proposé à 39 euros seulement. Les plats sont choisis en fonction des arrivages et changent régulièrement suivant l’inspiration du Chef Pascal Nibaudeau.

Il est possible d’avoir ce Menus avec les vins, eaux et café pour seulement 10 euros supplémentaires.

Plusieurs possibilités sont donc offertes maintenant pour le repas de midi, et principalement pour une clientèle plutôt pressée. Mais qui dit clientèle pressée ou économe ne veut pas dire non-gastronome: quelquefois certains restaurants réputés proposent des menus déjeuner accessibles financièrement, mais dont la qualité n’est pas toujours à la hauteur de l’image de l’établissement.
Alors, qu’en est il de ces nouveaux menus? La qualité est elle toujours au rendez vous?

Alors, pour vous faire une idée, suivez le Guide, j’ai testé pour vous 😉

Nous avons commencé par l’apéritif, toujours accompagné par ses nombreuses petites mises en bouche raffinées, prises dans le petit salon:

Direction ensuite la salle du restaurant, où nous commençons le Menu proprement dit, avec une mise en bouche… et quelle mise en bouche!

Crevettes grises, oeuf de caille Ozen, mousseline de truffe et écume de bisque de crevette

Il s’agit d’une mise en bouche inspirée d’un de mes plats préférés de la Carte. Si la portion est réduite puisqu’il s’agit d’une mise en bouche, l’explosion des saveurs de ce plat est toujours extraordinairement présente. La mousseline de truffe et l’écume de bisque de crevette forment un mélange détonnant; l’oeuf de caille, dont le jaune se répand doucement dans l’assiette vient magnifier l’ensemble… des plats comme celui là, j’en redemande encore et encore 😉

L’entrée proposée ce jour là:

Thon à la plancha, tartare de bar et huitres du bassin, soupe et émulsion à l’ail des ours

Le tartare d’huîtres apporte une note iodée très agréable à ce plat. La soupe à l’ail des ours est servie au moment devant le convive.

Le plat proposé au menu:

Saint Pierre poêlé, mousseline d’asperges et beurre monté au champagne

De magnifiques saveurs… un plat tout en finesse et délicatesse. Je le savais déjà, Pascal Nibaudeau maitrise parfaitement la cuisson des poissons.

Enfin le superbe dessert, remake revisité du dessert que nous avions pris la dernière fois que nous étions venus dîner. Pour mieux comprendre le plaisir que l’on éprouve à sa dégustation, je vais vous la décomposer en 3 étapes:

Avant:

Pendant:

Après 😉

Riz au lait, salpicon de fruits, et glace dans leur coque de sucre soufflé (du moins ce qu’il en reste ;-))

Comme la dernière fois, j’ai trouvé ce dessert très frais et très réussi visuellement! Pas facile de réussir cette boule de sucre soufflé, à la manière de la technique du verre soufflé! Un grand bravo aux pâtissiers!

Les mignardises pour conclure ce repas et accompagner le café:

Quelques photos prises tout au long de ce repas, pour essayer d’en retransmettre l’atmosphère:

Pessac Léognan, quelle belle région 😉

Les 3 beurres, dont un excellentissime beurre aux algues

Le geste sûr de Vincent Delort, Chef Sommelier depuis 2006 et ancien de chez Pierre Gagnaire

Au début de ce post, je posais les questions: « Alors, qu’en est il de ces nouveaux menus? La qualité est elle toujours au rendez vous? »…

Vous vous en doutez certainement: j’ai la réponse à mes questions… et j’espère avoir réussi à vous la faire partager et vous la retransmettre à travers ce compte-rendu et ces quelques photos…

Vous pouvez retrouver Pascal Nibaudeau à l’honneur dans le magazine Gault & Millau (édition juin/juillet); il va officiellement recevoir début juin le GaultMillau d’Or (trophée Villeroy & Boch),  j’aurai l’occasion de vous en reparler…
Dans le magazine, vous pourrez trouver également un article consacré à Christophe Girardot, de La table de Montesquieu.

Et pour finir, un merci particulier à Pascal Nibaudeau, Marion Talbot et Matthias Leeb.

Restaurant Le Pressoir d’Argent
The Regent Hôtel
2 place de la Comédie
33000 Bordeaux

tél: 05 57 30 44 44

Carte avec prix du Pressoir d’Argent: ici
Carte avec prix des vins et champagnes: ici

technorati tags:     
del.icio.us tags:
    

Ce billet vous a plu? Pour être averti automatiquement à chaque nouvelle diffusion sur le blog, inscrivez vous ici !


Les Textes et Photos sur « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », sont protégés par Copyright. Toute reproduction interdite sans accord de l’auteur.
© 2006-2011 .
All writing and photography on « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », is Copyright © 2006-2011. All rights reserved.

Commentaires
  1. Dada | Répondre
  2. maclarelisa | Répondre
  3. Circée | Répondre
  4. domalain | Répondre
  5. chris | Répondre
  6. Mercotte | Répondre
  7. Tiuscha | Répondre
  8. CookEco | Répondre
  9. Tania | Répondre
  10. laurenceel | Répondre
  11. trinidad | Répondre
  12. Pierre | Répondre
  13. chapot | Répondre
  14. marie | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *