Menu

Château Saint-Jean à Montluçon – Dîner au Restaurant La Chapelle

Le Château Saint-Jean est un véritable joyau caché dans la région Auvergne Rhône Alpes.

Présentation des lieux

Site mythique à Montluçon, le Château Saint-Jean est devenue la propriété de Nicole et Jean-Claude Delion en 2016. Après plus de 2 ans de travaux gigantesques, ce lieu vient s’ajouter à la Success Story de la famille Delion dans l’hôtellerie de luxe avec l’estampille aujourd’hui d’un hôtel de charme Relais&Châteaux.

Moderniser les lieux sans les dénaturer a été la clé de voûte pour faire de ce château un hôtel de luxe ***** à l’élégance et raffinement sans pareil.

Trois hectares de parc avec des arbres aux essences variées, un magnifique lac, le lieu invite au calme et à la détente.

Une allure majestueuse qui fait écho à l’ère du moyen-âge, une chapelle du XIIeme s. qui retient l’attention, et des bâtiments annexes dédiés à la gourmandise et à la détente.

Sans dénaturer le lieu, Patrick Jouin, designer français et Sanjit Manku, architecte canadien, ont imaginé le restaurant gastronomique du Château dans la Chapelle désacralisée, qui donne son nom à la table.

Le Restaurant gastronomique La Chapelle

Aux commandes, Olivier Valade, qui possède un joli CV avec des passages entre autres chez Bernard Loiseau, Hélène Darroze, Le Divellec….  Séduit par l’ouverture de cette nouvelle Table, il revient dans sa région natale et décroche rapidement une étoile au Guide Michelin.

La Chapelle

On trouve dans cette Chapelle une ambiance chaleureuse qui n’a rien de froid ou monacal. Des éléments bruts, mais aussi beaucoup d’éléments très ronds et soyeux avec une acoustique étudiée.
Un lieu vraiment atypique donc, avec aussi la particularité d’une « cloche » gigantesque qui épouse la voute du plafond et fait office de lustre. Pour briser l’effet du vide dû à l’impressionnante hauteur du plafond, cette cloche réalisée avec un maillage en laiton et en cuivre permet d’abaisser virtuellement la voute sans la cacher… un effet absolument sublime.

Une configuration avec des alcôves contribuent également à donner une ambiance feutrée et cocooning très agréable.

C’est dans ce cadre somptueux et hors du temps que je vous invite à découvrir avec moi la cuisine gastronomique d’Olivier Valade.

Au menu, 2 choix possibles 140 ou 175 €… ce sera le grand menu ce soir là.

Passage dans l’espace bar pour prendre l’apéritif, un lieu spacieux et cocooning avec une somptueuse cheminée centrale.

Le Bar du Château Saint-Jean

mises en bouches

Coussin de pomme de terre et caviar de Neuvic ; palet de poireau royale de foie gras, gel de poireau, truffe noire et melba de pain ; bulle d’huître pochée, tartare d’algues et émulsion à l’eau de mer

Tout est délicat, bien équilibré, et très apprécié au coin de la cheminée.

Passons à table:

Pour ce dîner, nous aurons une petite table privilégiée au plus près des cuisines, plus facile pour prendre des photos  😉

On commence par un amuse bouche:

Emietté d’araignée de mer, choux de Bruxelles, dentelle au corail de homard

Délicatesse et raffinement.

Une première entrée:

  Olivier Valade

Truite du Cézallier Ikejime mi-cuite à la nage, « bleue acidulée », jeunes légumes, huile de persil poivré

Une assiette où prime la qualité du produit avec cette truite ikéjimé à la texture magnifique, fondante à souhaits. Le Chef y verse un 1er bouillon de radis blue meat, puis un 2d bouillon acidulé de légumes ; graines de sarrasin, jeunes légumes, petit oignon caramélisé, oeufs d’omble chevalier… de très belles alliances de saveurs, top!

Une 2ème entrée:

Noix de Saint-Jacques, velouté de lentilles vertes du Puy bio, croustillant de lentilles, anguille fumée, billes de Burrata, émulsion de jus de bardes 

On tombe sous le charme de cette assiette élégante et parfaitement dressée. Un très bel équilibre avec de belles textures et saveurs, un ensemble très bien maîtrisé.

Plat de poisson:

Rouget barbet en 2 cuissons, jus bécasse, onctueux de pomme de terre aux pistils de safran, fraîcheur de fenouil 

Joli pavé qui change du filet de rouget habituel, un jus sublime à base d’arrêtes de rouget travaillées comme un jus de viande, avec vin rouge et lié avec les foies de rouget.  Une petite salade de fenouil équilibre l’assiette avec ce côté fraîcheur, c’est raffiné, goûteux, une belle harmonie entre les éléments… on se régale!

Plat de viande:

Dos de pigeonneau Excellence Mieral, fricassée de girolles et chanterelles jaunes, ketchup de patate douce au mélilot, jus corsé au foin

Une viande de qualité extrêmement tendre et juteuse, un équilibre bien dosé entre la sucrosité de la patate douce et le côté acidulé du ketchup, un jus fabuleux, encore une magnifique assiette rigoureuse et goûteuse.

Fromages:

Partition sucrée

Pré-dessert:

dessert Château Saint-Jean

Chutney passion mangue , espuma combava, sorbet fromage frais, tuile persil

Les desserts:

Turron au chocolat tulakalum et pignons, Praliné Maison, glace au miel de forêt

dessert Château Saint-Jean

Opaline de courge butternut, duvet et sorbet à la noix de coco

Des compositions au graphisme impeccable, de belles associations de textures et de saveurs avec ces desserts peu sucrés et bien pensés.

Mignardises:

En conclusion:

Des alliances de saveurs toujours lisibles, un travail d’artisan et d’artiste à la fois, un service fabuleux, tout cela dans un cadre d’exception, c’est ce qui ressort de cette expérience à La Chapelle du Château Saint-Jean. Tout est parfaitement huilé, une cuisine délibérément moderne et parfaitement exécutée et bien sûr une folle envie d’y revenir!

Félicitations au Chef Olivier Valade!

Olivier Valade

Mais pour l’instant, on va encore un peu profiter des lieux et de cet hôtel somptueux, je vous raconte tout ici.

Château Saint-Jean
Avenue Henri de la Tourfondue, Parc Saint-Jean
03100 – Montluçon
Tél: 04 70 03 26 57

Retrouvez-moi sur Instagram
Commentaires
  1. Lambert | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *