Menu

Dîner au restaurant Le Pressoir – Vannes – Vincent David

En revenant de Bretagne nous avons fait une escale très sympa à Quiberon et pour un dîner nous avions choisi de nous arrêter au restaurant Le Pressoir à Saint Avé, à quelques minutes de Vannes.

Le Pressoir est une institution connue dans la région. Le Chef Vincent David s’y est installé en 2010 et a su maintenir l’étoile de son prédécesseur.

Nous découvrons une salle agréable avec une déco contemporaine sobre et élégante.

  

Pour le dîner, plusieurs options 55, 75, 92, ou 110 € (tous les détails sur le site du Pressoir).
J’avais repéré le Menu à 92 € présenté sur le site, avec le homard à la citronnelle et le pigeonneau à la truffe d’été qui m’avaient tapé dans l’oeil.
Petite déception à la lecture du Menu présenté par le serveur, car différence avec ce qui était présenté sur le site : finalement, on apprend en salle que le homard n’est possible qu’en prenant le Menu Collection en 4 plats à 110 €. Les clients de la table à coté affichent aussi clairement leur déception : ils montrent au serveur sur leur portable le Menu affiché sur le site car ils étaient venus pour le homard…  un peu contraints, ils optent pour le menu à 110 € .

 

Menu sur le site  /  Menu en Salle

De notre côté, nous partons pour un menu à 75 € et un menu à 92 €, tant pis pour le homard… c’est pas grave, on peut se régaler sans produits aussi prestigieux!

  

Joli choix de petits pains maison

On commence avec les mises en bouche pour accompagner les apéritifs:

Palourde gratinée, tartelette foie gras et cacao, tomate acidulée en nougatine de pavot et sésame, rillettes de maquereaux fumés

Puis Amuse-bouche des 2 Menus:

Galet brûlé : ciboulette – saumon fumé – «caviar» de hareng

Un bel amuse-bouche, cœur coulant chantilly saumon fumé ciboulette, caviar de hareng et œufs de saumon, c’est bon et très original dans sa présentation, cela nous donne envie de poursuivre.

  

Entrée du Menu à 75 €:

Langoustines basilic – piment doux – chorizo – artichaut 

Croustillant de langoustines au basilic, crémeux piquillos poivron, artichaut barigoule, Chorizo ibérique et framboise.
Un plat avec différentes saveurs intéressantes même si on ne comprend pas vraiment la place de la framboise…

Entrée du Menu à 92 €:

Langoustines – Foie gras , jus de carcasse – pêche – soja – yuzu

Langoustines en carpaccio, foie gras mi cuit, jus de langoustines et de homard, pêche rôtie, pousses de petits pois, fleur de tajète… dommage que l’ensemble soit noyé dans une couche de gras qui masque certainement de beaux produits.

Plat de poisson du Menu à 75 €:

Saumon d’Écosse – thé fumé – petit pois – menthe – algues

Saumon mi cuit basse température, crémeux avocat petits pois, sauce petits pois, wasabi et menthe, gelée miel soja et oignons frits, feuille d’huître.
Une assiette simple, un ensemble correct, même si le crémeux commençait à croûter dans l’assiette.

Plat de poisson du Menu à 92 €:

Bar sauvage : coquillages – livèche – girolles – salicornes

Bar cuit vapeur, sauce à la livèche, tomate confite, coquillages… belle cuisson.

Plat de viande du Menu à 75 €:

Filet de veau – farce à gratin – bacon – sauge – céleri …

Veau garni d’une farce gratinée, crémeux céleri, piquillos, sauce à la sauge. Bien.

Plat de viande du Menu à 92 €:

Pigeonneau : haricots verts – jus balsamique – truffe d’été

Pigeonneau cuit sur le coffre, haricots déglacés au beurre demi-sel et vinaigre balsamique, chips de truffe, jus à la truffe ; la truffe d’été est bien précisée sur le Menu présenté en Salle, et c’est annoncé également par le serveur. Visuellement aucune trace de truffe, je fais d’ailleurs la remarque au serveur, il me répond que les lamelles de truffe sont sous le pigeon…
A la dégustation, la chair du pigeonneau est rosée et tendre, les haricots verts sont très corrects, mais le jus est plutôt clair… et surtout, aucune trace de truffe (même en cherchant bien sous le pigeon ^^)! Je demande alors des explications au serveur qui va se renseigner en cuisine.
Il revient quelques minutes plus tard : effectivement ils n’en ont pas mis… car ils n’ont plus de truffe en cuisine, ils sont désolés!!! Un verre de vin sera offert en compensation sur le dessert. Finalement ni homard ni truffe sur ce Menu comme cela était présenté et attendu, on peut comprendre une certaine déception. Mon plat se résume à un pigeonneau haricots verts basique, je vous laisse juger.

Pré-dessert commun aux 2 Menus:

Granité : Champagne – hibiscus – basilic

Dessert du Menu à 75 €:

Fraise , rhubarbe – citronnelle – blé noir 

Coulis de fraise et crémeux fromage blanc, crumble au blé noir, dessert frais et agréable.

Dessert du Menu à 92 €:

Chocolat noir cerises : cacao – griottes Amarena

Un coulis de betterave et poivron rouge est versé sur la sphère chocolat qui fond avec la sauce versée chaude. Un dessert qui a marqué son époque il y a 10/15 ans, mais qui commence à dater un peu pour un restaurant étoilé… (il me rappelle un dessert que j’ai publié sur le blog il y a … 13 ans!)

A l’intérieur, mousse au chocolat, confit orange et poivron (très/trop discret), sorbet à la framboise.

Mignardises:

Ajoutez à ce dîner un service hésitant et approximatif tout au long du repas (hormis le Maître d’Hôtel)…

En conclusion, vous l’aurez compris, bilan très mitigé de notre repas pour un restaurant étoilé ; peut-être sommes nous tombés sur un mauvais jour (dîner du 8/09)?

Restaurant Le Pressoir
7 rue de l’Hopital
56890 Saint-Ave
Tél: 02 97 60 87 63

Commentaires
  1. Laurent | Répondre
  2. Chantal Descazeaux | Répondre
  3. jack | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *