Menu

Dîner à l’Auberge Basque, chez Cédric Béchade

Trois ans! Déjà trois ans que nous étions allés manger chez Cédric Bechade, dans son auberge Basque!
Vous ne trouvez pas vous aussi que le temps passe de plus en plus vite?

Alors, lors d’un petit passage dans la belle région du pays Basque, nous en avons profité pour faire une petite halte à l’Auberge Basque!
Pour être tout à fait honnête, cette halte avait quand même été préméditée: nous avons en effet profité de l’opération « Tous à Table » (1 menu offert pour 1 payé), à laquelle l’Auberge Basque participait…

Arrivés un peu en avance, on prend un petit apéritif dans le Salon:

Chips et olives pour accompagner… ça peut choquer pour un établissement 1 * mais c’est probablement volontaire, Cédric veut garder l’esprit « Auberge »… d’un autre coté quand on a faim comme c’était le cas pour nous, les olives et chips ça passe aussi très bien… on n’en a pas laissé une miette 🙂

La Salle du restaurant, largement ouverte sur les cuisines, est toujours aussi agréable… (bon je reconnais que notre table était idéalement placée pour voir tout ce qui se passait en cuisine ^_^)

Quatre Menus sont disponibles à la Carte: de 79 à 139 euros. Pour l’opération « Tous à Table », c’est le Menu à 109 euros (7 plats) qui va nous être servi.

On commence par des mises en bouche:

Palette de Pintxos: verrine caillé de brebis, foie gras et jus de fraise, croûtons à l’estragon; pudding tomate, dés de brousse de brebis, pesto basilic; sushis de jambon cru, câpres

On note de suite l’audace du Chef à associer certains produits…

Sans perte de temps, on continue avec le 1er plat:

Aubergine braisée, crumble Manchego, carpaccio d’aubergine, gelée de chou rouge

Une déclinaison autour de l’aubergine, pas vraiment photogénique, qui se mange avec plaisir sans pour autant laisser un souvenir inoubliable.

Le 2ème plat:

Crevette bio, lait de coco, graines de sésame, velouté d’avocat, salade de mangue

Un coup de coeur pour ce plat: la douceur de l’avocat est réveillée par du poivron et de l’oignon au vinaigre de coing, la crevette enveloppée dans son voile de coco est divine, un très beau plat!

Le 3ème plat:

Merlu de ligne, gelée de menthe, crème d’artichaut, bouillon d’artichaut, tapenade

Là aussi, c’est un très beau plat, j’ai adoré la cuisson du merlu dont la chair était particulièrement fondante, l’association artichaut tapenade fonctionne très bien, les saveurs sont top!

Les plats s’enchaînent avec la régularité d’un métronome….
Le 4ème plat arrive:

Lotte, pochas, pistache, gelée de groseille

Cédric Béchade aime jouer avec les produits tout en les respectant. La lotte croustille, c’est goûteux, élégant, des petits dés de gelée verte au poivre amènent du pep’s à l’ensemble… Le Chef ose, et ça marche.

5ème plat: la viande:

Côte de cochon Ibaiona, jus de boudin noir, sauce tomate, oignon braisé à la polenta

La viande est tendre et goûteuse, mais c’est le plat qui m’a le moins marqué… peut-être à cause du jus de boudin noir que je n’apprécie pas, mais là c’est personnel, certains connaissent d’ailleurs mon aversion pour le boudin, j’ai beau essayer, ça ne passe pas 😉

Un entre plat est servi ensuite avent de passer au sucré:

Paris Brest revisité

Il s’agit d’une pâte à chou garnie d’une mousse de fromage à base de Mascarpone et de faisselle,  petite salade de mesclun à la vinaigrette d’Espelette

Un 1er dessert:

Gavotte, mousse citron, guimauve et sorbet céleri, nappage citron et zestes de citron vert, céleri confit

Un dessert qui m’a ébloui par ses saveurs; cette déclinaison autour du céleri en dessert est grandiose, le sorbet excellent, très belle association avec le citron, superbe!

Puis le second dessert:

Vacherin au chocolat

Visuellement l’assiette n’est pas forcément une réussite… on y retrouve un sorbet au chocolat, une mousse au chocolat, une chantilly noisette, du coulis de cassis, un jus de fenouil et une meringue au chocolat. Le jus de fenouil apporte la touche audacieuse que l’on attend du Chef, c’est bon mais sans conteste le dessert précédent m’a davantage bluffé!

On rejoint à nouveau le salon pour prendre le café et ses mignardises:

Cédric n’est assurément pas un Chef étoilé comme les autres… fait rarissime, il avait d’ailleurs regretté publiquement l’obtention de l’étoile en 2009!
Il a voulu que sa cuisine reste fidèle à ses clients, alors certains sont choqués par les dressages et les présentations d’assiettes… on est ici dans une auberge leur répondra probablement Cédric, pas dans l’esbroufe.
Ses associations de saveurs peuvent également surprendre ou choquer certains… mais c’est peut-être là qu’on reconnait le talent d’un Chef qui aime sortir des sentiers battus, quitte à prendre des risques qui ne plairont pas à tous…
Personnellement, le petit bémol que je noterai, c’est l’augmentation des prix des Menus; dans mon ancien compte rendu en 2009 sur l’Auberge Basque, j’avais précisé que les prix s’échelonnaient de 43 à 85 euros. Aujourd’hui, hormis 2 petites formules d’entrée de gamme à 29 et 39 euros, on est passé de 79 à 139 euros, une augmentation sensible qui donne un rapport qualité/prix moins avantageux..
Après, on peut trouver des opportunités , comme lors de cette semaine spéciale « Tous au restaurant », ou en passant par Groupon quelquefois…

Ajout important du 25 octobre 2012:
Concernant le petit bémol que j’émettais ci-dessus, je tenais à ajouter quelques rectifications:
En fait le Menu à 85 euros (5 plats) n’a quasiment pas augmenté: il est maintenant à 89 euros, et comprend en plus le fromage. Il existe de plus toujours un Menu comprenant entrée plat, fromage et  dessert à 48 euros, ce qui est rigoureusement le même prix qu’il y a 3 ans.
En fait c’est l’apparition de nouveaux Menus à 7 et 8 plats qui n’existaient pas auparavant et qui sont proposés à 109 et 139 euros qui peuvent donner l’impression que les prix avaient augmenté. Je prie donc Cédric Béchade de m’excuser du petit bémol que j’avais noté ci-dessus qui n’a pas lieu d’être.

De plus, depuis le 19 octobre l’Auberge Basque propose des nouvelles formules complètes à partir de 25 euros: difficile de faire mieux pour un resto étoilé, et une excellente opportunité de découvrir la cuisine de ce Chef hors du commun qui reste pour moi une des meilleures adresses du Pays Basque.

L’Auberge Basque
D 307 vieille route de St Jean de Luz
64310 Helbarron  / Saint-Pée-surNivelle
tél: 05 59 51 70 00

Commentaires
  1. julia | Répondre
  2. Patricia | Répondre
  3. mustapha | Répondre
  4. jana | Répondre
    • Chantal | Répondre
  5. Samuel | Répondre
    • Cédric Béchade | Répondre
  6. CHAPOT Simone | Répondre
    • Cédric Béchade | Répondre
      • CHAPOT Simone | Répondre
  7. Samuel | Répondre
  8. Cédric Béchade | Répondre
  9. Lacroix.nathalie | Répondre
  10. samuel | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *