Menu

Dîner au restaurant La Poste à Riedisheim, chez Jean Marc Kieny (1 étoile Michelin)

Seulement 2 jours après avoir dîné à l’Auberge Basque chez Cédric Béchade, on traversait la France dans sa grande largeur pour aller dîner en Alsace, près de Mulhouse, au restaurant la Poste… j’ai une vie difficile ^_^

Le restaurant La Poste à Riedisheim est ce qu’on peut appeler une institution en Alsace: appartenant à la famille Kieny depuis 1850, le Chef Jean-Marc Kieny en est le représentant de la 7ème génération !

Jean-Marc est entre autre passé par les maisons de Jacques Lameloise, Emile Jung, Louis Outhier et Stucki.  Il a repris l’établissement familial en 1987 et a décroché l’étoile au Michelin en 1990.

Plusieurs formules et Menus sont possibles, de 41 euros (entrée, plat, dessert) à 85 euros (entrée, 2 poissons, viande, 2 desserts)… des prix très raisonnables pour un étoilé Michelin: en accord avec le Chef, on lui laisse Carte blanche pour qu’il nous propose un Menu Dégustation personnalisé composé de 7 plats!

On commence par les amuse-bouche pour accompagner l’apéritif:

Velouté de potimarron et crumble spéculoos; crème brûlée au foie gras; cornet de saumon mariné et chantilly wasabi

Puis arrive rapidement le 1er plat:

Crabe royal en rémoulade de céleri, vinaigrette yuzu

Une entrée sans esbroufe avec un assaisonnement et des accords justes: le céleri rémoulade, un vrai classique se retrouve à la Carte d’un étoilé et c’est réussi.

Le 2ème plat:

Grillade de Saint-Pierre, risotto aux cèpes des Vosges, jus de queue de boeuf

On a la chance de goûter les 1ers cèpes des Vosges, le risotto est crémeux et onctueux (origines italiennes dans la famille), le poisson est croustillant, parfaitement grillé. La queue de boeuf, morceau « ingrat », fait d’excellents jus et libère tous ses arômes pour en faire un jus riche en goûts en parfaite complémentarité avec la finesse du Saint-Pierre.

Troisième plat:

Fin Strudel de sandre à la choucroute, crème de moutarde, lard frais braisé

Ce plat est le plat signature de la maison et quand on le déguste on comprend pourquoi! Le jeu des textures et des saveurs en font un plat inoubliable. La cuisine de Jean-Marc Kieny est une cuisine attachée aux traditions mais le classique aime être revisité et avec ce plat c’est une réussite totale, impossible de le retirer de la Carte! Un joli coup de cœur pour ce plat!

Quatrième plat:

Queues de langoustines justes poêlées, girolles, beurre de carotte et mousse d’échalotes

Un plat raffiné et délicat, la mousse d’échalote est un régal, le beurre de carotte est parfumé au curry, c’est très fin et on se régale.

Cinquième plat:

Escalope de foie d’oie poêlé aux quetsches d’Alsace, « Griespfluta »

On retrouve les produits typiques de cette belle région qu’est l’Alsace; le Chef ne peut pas renier ses origines, il a bien raison d’en être fier et de mettre ses produits en avant. Ce plat est un sucré salé, des petits croustillants d’épices donnent le croquant apprécié, et c’est servi avec une purée de semoule de blé dur bien relevé ( en Alsace, les quenelles de semoule prennent le nom de « Griespfluta »)

Sixième plat:

Pièce de veau de lait en bolognaise de homard, purée d’artichaut et gnocchis de pommes de terre

Un autre plat signature de la maison, décliné au gré des saisons mais toujours présent à la Carte; ce plat de viande étonne et ravit les papilles, c’est une magnifique juxtaposition de saveurs, de textures et de goûts, ça explose en bouche. Pas de fioriture mais seulement du goût, c’est ce que recherche le Chef, sa cuisine en est une belle preuve.

Avant de passer aux desserts, Jean-Marc me propose de visiter les cuisines…
Vous pensez bien que je ne me suis pas faite prier pour passer dans les coulisses ^_^

Je vais même assister à la préparation d’un de nos desserts, un soufflé pas comme les autres,..

Sous l’oeil du Chef, je passe à l’action et prépare mon soufflé myself 🙂

Opération démoulage… suspense… et ça marche, le soufflé sort de son contenant! Et oui, ce soufflé se démoule et tient 5 minutes!!!

Bravo Chef!

Il ne sera pas dit que je n’aurai pas essayé aussi la phase délicate du démoulage…. et yesssss, ça marche!!!

Petite discussion avec André, le papa de Jean-Marc, qui vient de fêter ses 80 ans, mais qui garde toujours un pied dans les cuisines…. et pendant ce temps, Mariella, l’épouse de Jean-Marc tient à jour le tableau d’affichage:

Dernière observation des pâtissiers qui préparent notre second dessert…

… avant de repasser à table pour déguster tout cela!

Soufflé au fromage blanc sur une pulpe d’églantine

Je ne cache pas que j’étais fascinée par cette technique qui permet de démouler un soufflé sans qu’il ne s’effondre et à la dégustation, 2ème très bonne surprise, c’est que c’est diablement bon!!! La texture est très légère… va falloir vite refaire ça à la maison!

Millefeuille friand à l’ananas confit au gingembre

La tradition est toujours représentée avec ce millefeuille à la pâte gourmande et friable. Il est garni d’une composition mascarpone et ananas au gingembre, et accompagné d’une quenelle de sorbet passion.

Fromage blanc sucré et gelée de framboise, petit chou à la crème pralinée, version moderne de l’Alsace Coffee, gelée au Kirsch et son bavarois au café, sucette caramel/sésame.

Pendant notre dîner, nous aurons l’occasion de voir passer vers une autre table, une des spécialités de la maison: les tapas alsaciens:

L’idée de Jean Marc Kieny à travers cette assiette de tapas, est de faire découvrir la magnifique région de l’Alsace avec des minis portions de plusieurs produits du terroir:
Une salade de museau de bœuf, sa fouettée au raifort, une verrine de bibalakase, stixi et sa petite vienne, la tarte flambée aux escargots, le croustillant de boudin accompagné d’une compote de pommes à la cannelle, un foie gras au confit des fruits du berawecka, une mini bière blonde, une sucette de hareng et pommes fruits, une sucette de joue de porc panée, et bien sur le traditionnel bretzel !

Nous avons beaucoup apprécié le restaurant La Poste et la cuisine de Jean-Marc Kieny, qui réussit parfaitement le mélange de la tradition et de la création.
A l’image de sa table d’hôtes « Stammtisch », on s’y sent bien, un peu comme chez soi… une adresse à découvrir, et à y revenir

Restaurant La Poste
7 Rue du Général de Gaulle 
68400 Riedisheim
tél: 03 89 44 07 71

 

Commentaires
    • Chantal | Répondre
  1. Thierry | Répondre
    • Chantal | Répondre
  2. Thierry | Répondre
  3. Laurent | Répondre
  4. Laurent | Répondre
  5. GUIHO | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *