Menu Menu

Déjeuner à l’Auberge Saint-Jean, à Saint-Jean-de-Blaignac

Un déjeuner dans une auberge, ça a de suite un petit coté rétro bien sympa, qui nous ramène quelques années en arrière…
Surtout quand cette auberge se situe au bord de la Dordogne: il s’agit de l’Auberge Saint Jean, à Saint-Jean-de-Blaignac.

Alors bien sur, tout le monde ne connait pas forcément Saint-Jean-de-Blaignac (j’avoue qu’il y a une quinzaine de jours, je n’avais jamais entendu parler de ce village ^_^).
Pour le situer approximativement: vous voyez Saint Emilion? Descendez plein sud sur une dizaine de kilomètres et vous ne serez pas loin; par contre si vous ne voyez pas où se trouve Saint-Emilion, votre cas est plus grave que je ne croyais, alors Via Michelin est votre ami 🙂

Ce petit cours de géographie étant passé, revenons en à l’essentiel, la gastronomie.
Si je ne connaissais pas ce village, j’avais déjà entendu parler plusieurs fois de Thomas L’Hérisson, Chef de l’Auberge Saint Jean. Installé depuis bientôt 2 ans avec son épouse Manuela à leur propre compte dans leur auberge, Thomas a un parcours professionnel que beaucoup lui envieraient: ancien notamment de Thierry Marx à Cordeillan, de Eric Fréchon au Bristol et de Guy Martin au Grand Vefour…

Alors, quittons Bordeaux, mettons cap à l’Est direction Bergerac (déformation professionnelle ^_^), et allons faire un petit tour à l’Auberge Saint-Jean!

L’Auberge se situe effectivement en bordure de la Dordogne:

Plusieurs formules de Menus : de 29 euros (2 plats) à 51 euros pour le Menu Dégustation de 5 plats… je crois qu’il y a aussi une formule à moins de 29, mais je ne sais plus exactement…; d’un commun accord avec nos convives de table, Lucie et Nicolas, on part sur le Menu Dégustation.

Et on commence par une mise en bouche:

Beignet de cabillaud, purée de pois chiches; ris de veau lardons, émulsion de petits pois

On attaque ensuite le Menu avec ce 1er plat:

Asperges vertes cuites et crues

Sur un fond de purée d’asperges, s’entremêle un joli mémi-mélo de fines lamelles d’asperges crues; un oeuf cuit basse température, du citron confit… une entrée fraîcheur et de saison, tout s’annonce très bien.

Le 2ème plat s’enchaîne:

Raviole de langoustines à l’encre de seiche

La raviole est colorée à l’encre de seiche et garnie d’une farce fine de langoustine; queue de langoustine rôtie, émulsion langoustine, bisque versée devant le convive, quelques dés de radis/gingembre et des effluves de citronnelle font de ce plat un grand plaisir gustatif… et un beau coup de coeur!

Un plat de poisson ensuite:

Lotte pochée au thé fumé, mini poireaux et huîtres de Marennes juste tiédies

Là aussi, un plat super goûteux, un léger goût de « fumé » est bien perceptible sans être trop dominant, l’iode a bien sa place, l’ensemble est très équilibré, j’adore.

Ensuite le plat de viande, tout d’abord du pigeon pour ces dames 🙂

Suprêmes de pigeon rôtis, les cuisses cuites longuement, nouilles Udon au bouillon et légumes printanier

Excellent plat de viande, belle juxtaposition de petits légumes de saison (ornithogales, petits pois) et de nouilles japonaises; c’est croquant, goûteux, relevé par un bouillon de canard… l’avis des épicuriennes que nous sommes est unanime!

 Et du ris de veau pour ces messieurs:

Ris de veau poêlé, jeunes carottes et artichauts poivrade, mélange d’épices Egyptienne

Tout est dit dans le titre! Ce plat a beau être pour les Messieurs, ma fourchette a fait une écartade et je suis complètement d’accord avec eux, c’était divin! Un léger goût de citron confit vient compléter celui des épices, le ris de veau est très moelleux, avec une cuisson parfaite.

On finit avec 2 des desserts disponibles à la carte:

Cerises Burlat semi-confites, chiboust citron

Compotée de cerises mi-confites, pain d’épice, chiboust au citron, sorbet basilic et riz caramélisé: je vous conseille d’essayer une telle association, c’est un sans faute.

Bâton de rhubarbe poché, biscotti pistache, sorbet betterave-framboise et vinaigre balsamique

La rhubarbe est étonnament fondante, pas du tout fibreuse; on retrouve dans le sorbet le goût terreux de la betterave mais très adouci par les framboises, une mousse à la pistache sert de garniture au tube croustillant à la framboise. C’est graphique et vraiment excellent.

On finit bien sur par les cafés et les mignardises qui les accompagnent; c’est l’occasion de discuter longuement avec Thomas et Manuela… et de féliciter le Chef car il le mérite vraiment.

Si vous passez dans la région, notez l’Auberge de Saint Jean dans votre to-do-list! Un merci particulier à Lucie et Nicolas de nous l’avoir fait découvrir, c’est vraiment une Table pleine d’avenir!

L’Auberge Saint-Jean
8 rue du Pont
33420 Saint Jean de Blaignac
tél: 05 57 74 95 50

Ce billet vous a plu? Pour être averti automatiquement à chaque nouvelle diffusion sur le blog, inscrivez vous ici !
Les Textes et Photos sur « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », sont protégés par Copyright. Toute reproduction interdite sans accord de l’auteur.
© 2006-2011 .
All writing and photography on « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », is Copyright © 2006-2011. All rights reserved.

Retrouvez-moi sur Instagram
Commentaires
  1. Pascal40 | Répondre
  2. Stéphanie | Répondre
  3. Carada13 | Répondre
  4. Christophe | Répondre
  5. casino bonus | Répondre
  6. Pierre | Répondre
    • Chantal | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.