Menu

Escales gastronomiques en Corse: dîner au Restaurant « Le Belvédère », Porto-Vecchio

Comme je vous l’avais dit dans un précédent post, nous avons dîné la semaine dernière dans un restaurant étoilé en Corse, à Porto-Vecchio plus exactement. Cette petite ville d’environ 10 000 habitants peut être fière de recenser pas moins de 3 établissements étoilés au Michelin; il est vrai que l’été, la population peut monter jusqu’à 300 000 personnes, ça fait des bouches à nourrir 😉

Depuis quasiment la création de mon blog, j’ai eu le plaisir d’échanger des mails avec Philippe Le Bail, Chef Pâtissier de l’Hôtel Restaurant « Le Belvédère » et auteur du très beau site culinaire « Saveurs sucrées« . Et, à force d’admirer ses superbes réalisations sur son site, l’envie nous a démangé d’aller déguster ses petites merveilles de façon moins virtuelle…

Nous nous sommes donc rendus dans cet ensemble hôtelier, entreprise familiale créée par César Filippi et disposant de 2 restaurants: un gastronomique, et une brocherie-grill pendant la saison. En cuisine on trouve le jeune Chef très prometteur Philippe Nogier, ancien de S.Raimbault (2*) à  » l’Oasis » à Mandelieu, et de J.M Lorain (3*) Chef du restaurant « La côte St-Jacques » à Joigny.

Dès que l’on arrive sur les lieux, on est irrésistiblement séduit par l’emplacement exceptionnel de l’établissement: les pieds dans l’eau, juste en face de la ville de Porto-Vecchio. En été les repas sont servis en terrasse; nous avons du nous contenter d’y prendre l’apéritif, et ce fut moment très agréable…

La salle de restaurant, ainsi que l’hôtel, ont une décoration résolument et volontairement traditionnelle, dans laquelle le bois, la pierre et le fer forgé font bon ménage.

Une superbe piscine à débordement et une petite plage privée sont là aussi pour faire le bonheur des résidents de l’hôtel.

Le décor étant planté, nous allons nous rapprocher des choses sérieuses… la Carte du restaurant 😉
Deux menus sont proposés: 65 et 105 €. Soyons fou ! C’est les vacances, alors prenons le menu à 105 €!

Ce menu se compose d’une généreuse succession de plats: accrochez vous, le défilé commence…

Tout d’abord les mises en bouche:

Patience

De gauche à droite:
– chair d’araignée de mer, pistou de roquette, tomate confite: subtil mélange de saveurs
– roulé saumon fromage frais: classique mais toujours apprécié
– velouté de courgettes, émulsion curcuma: le parfum du curcuma sublime ce petit velouté

1ère entrée:

La terrine de foie gras des Landes mi-cuite, chutney de figues et de citron, mesclun de salades croquantes

Quand le Sud-Ouest rencontre la Corse: heureux mariage entre un foie gras fondant et les figues du pays. L’acidité du citron vient équilibrer la douceur de ce plat.

2ème entrée:

Velours de tomates grappa et spaghetti de courgettes à la fleur de thym, et sa gambas en tempura curry

Avis aux amateurs d’épices: ce velouté particulièrement relevé fera votre bonheur…tout comme vous apprécierez le croustillant de la gambas.

Bonus du Chef 😉 :

Risotto canaroli « Acquarello » millésime 2006 aux champignons de saison, jus corsé et senteur truffée

Le Chef, pour nous faire plaisir, nous offre ce risotto qui n’est pas prévu dans le menu: bien lui en a pris, ce risotto est réellement exceptionnel; j’ai ainsi appris qu’il pouvait exister un millésime dans les riz de grande origine. Le parfum des cèpes, chanterelles, trompettes de la mort et truffes est extraordinaire, l’onctuosité du risotto parfaite…un grand moment de dégustation, le meilleur risotto que je n’aie jamais mangé!

Poisson:
 

Escalopines de loup de ligne cuit vapeur, chou chinois au parfum de 3 sésames, mangue poêlée au sucre de Tandoori, sauce au pickles de gingembre

On a apprécié la cuisson parfaite du poisson, et la mangue épicée apporte une touche d’exotisme intéressante à ce plat.

Viande:

Le massala de pigeon fermier de chez « Mieral », compotée d’oignons rouges à la grenadine et badiane, crème de pistache et jus court

J’aime beaucoup la chair tendre et fine du pigeonneau; la cuisson est rosée comme demandée. J’ai adoré la touche sucrée apportée par la compotée d’oignons…idée que je vais retenir! Comme vous l’avez peut être remarqué, le Chef aime bien ajouter une brindille d’herbe arômatique à ses réalisations; ici, il s’agit d’une petite tige de myrte, une des plantes typiques de la Corse.

Pré dessert:

Tumbler à la crème de coco et compotée de mangue vanillée, spoon rhumé à l’ananas, gelée de fruits de la passion

J’avais repéré cette composition exotique sur le site de Philippe. C’est une juxtaposition de textures entre le croquant de la meringue, l’onctuosité de la crème qui rappelle la panacotta, l’effet aérien de l’émulsion ananas…toutes ces saveurs me font penser à la pinacolada.

1er dessert:

Déclinaison aux parfums de fleurs: « lavande, violette, rose »

Tout commence avec la panacotta au doux parfum de lavande, nappée d’un coulis de pêche. Vient ensuite l’émulsion violette bleuet tout droit sortie du siphon, et enfin une sucette à la rose recouverte d’un coulis de framboise gélifié à l’agar-agar.

2ème dessert:

Pour ce 2ème dessert prévu au Menu nous avons demandé une petite faveur en choississant 2 desserts différents: voici celui prévu au menu qu’a pris Dominique:

Orange, carotte, chocolat 70%

Le cône au chocolat orné de sa tuile à la pistache cache une gelée d’orange, le sorbet carotte orange étonne agréablement, le chocolat chaud dans son tumbler exhale ses saveurs épicées et l’amertume de sa forte teneur en cacao, justement équilibré par la douceur de l’émulsion à la fleur d’oranger. L’ensemble forme une belle trilogie, aussi bien gustative qu’esthètique.

Voici le dessert que j’ai choisi:

Châtaigne, whisky, potimarron

Dessert de saison: barette glacée au whisky et marron confit surmontée d’un surprenant sorbet potimarron-miel. Les délicieux petits macarons à la châtaigne qui l’accompagnent font encore honneur aux produits locaux.

Les mignardises:

Après ce très copieux menu, je dois avouer que je n’ai maheureusement pas pu goûter à toutes ces variétés de mignardises!

Le restaurant du Belvédère est une excellente adresse, attachée à une cuisine de qualité, généreuse, goûteuse et ensoleillée. Le coût de la vie étant relativement élévé sur l’Ile de Beauté, il présente de plus un très bon rapport qualité/prix.

Un petit tour en cuisine encore une fois?
Cette fois il s’agira d’un grand tour, puisque le Chef et sa brigade ont eu la gentillesse de m’y accueillir pendant toute la durée d’un service (compte rendu et photos ici).

Hôtel Restaurant Le Belvédère
Route de la Plage de Palombaggia
20137 Porto-Vecchio
tél: 04 95 70 54 13

Menus à 65 et 105 €
Prix moyens à la Carte: entrées 30 €, plats 45 €, desserts 14 €

technorati tags:

Ce billet vous a plu? Pour être averti automatiquement à chaque nouvelle diffusion sur le blog, inscrivez vous ici !


Les Textes et Photos sur « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », sont protégés par Copyright. Toute reproduction interdite sans accord de l’auteur.
© 2006-2011 .
All writing and photography on « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », is Copyright © 2006-2011. All rights reserved.

Commentaires
  1. La Fée Maison | Répondre
  2. monique | Répondre
  3. Edith | Répondre
  4. Olivier | Répondre
  5. miss cat | Répondre
  6. mickymath | Répondre
  7. hanane81 | Répondre
  8. Marie13 | Répondre
  9. monique | Répondre
  10. monique | Répondre
  11. Chambiers | Répondre
  12. Florence | Répondre
  13. dom | Répondre
  14. Kerry | Répondre
  15. Sylvie | Répondre
  16. Pains-Confitures | Répondre
  17. lory | Répondre
  18. Jess | Répondre
  19. Grenadine | Répondre
  20. alexis | Répondre
  21. hélène | Répondre
  22. Francesca | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *