Menu

La Table de Montaigne – Palais Gallien à Bordeaux

Restaurant intimiste de l’Hôtel haut de gamme du Palais Gallien, La Table de Montaigne s’assure une bonne place sur la scène gastronomique bordelaise.

       

Ancienne demeure réhabilitée en Hôtel de luxe 5*, le lieu reste discret avec, dans sa cour intérieure, une terrasse/piscine élégante et pleine de charme.

 

Côté fourneaux, Younesse Bouakkaoui reste aussi un chef discret. Après de nombreuses années passées à Cordeillan-Bages aux côtés de Thierry Marx et de Jean-Luc Rocha, il séduit aujourd’hui à La Table de Montaigne avec une cuisine contemporaine fortement axée sur les produits. Son attachement pour la cuisine française est fort, sa cuisine est raffinée, toujours le goût en priorité… Younesse mise sur des assiettes justes, bien exécutées et précises.

Younesse Bouakkaoui

On pousse la porte du Palais Galien, et on profite d’un agréable cocktail au bord de la piscine:

Pain soufflé au comté, sablé maïs et olives, cerise foie gras et gelée de Lillet rouge

Pour le dîner, 2 formules possibles : Menu en 5 chapitres à 64 € ou en 6 chapitres à 79 €  (menu déjeuner à 39 €).

 

Voilà ce que proposait le Chef ce soir là en fonction des produits du marché:

Asperge blanche fleurie à la fleur de sureau

Un joli côté floral et herbacé côtoie cette petite asperge (dernière de la saison) pour cette mise en bouche.

 

« De la mer à la basse-cour » Coquillages, herbes fraîches, sauce poulette à la crème crue

Une composition bien gourmande avec ce délicieux terre/mer ; c’est follement gourmand et délicat à la fois, la sauce prend tout son relief aux côtés des moules, belle maîtrise, excellent.

 

 

« Coeur de turbot rafraîchi à la ciboule de la Mère Pauline »

Très belle cuisson du turbot, simplicité apparente sans fioritures inutiles, mais c’est vraiment très bon. Feuille d’oseille croustillante façon tempura, efficace, sans faute, cohérent.

« Mes différentes approches du veau » Confit, grillé, fumé et jus au chanvre

Service en salle pour cette assiette qui est une vrai réussite gustative.
Ris de veau cuit en croûte d’argile, girolles, poitrine de veau confite, crème de petits pois, paleron, filet mignon… Un plat extrêmement goûteux, belle harmonie entre les textures, un jus intense avec une belle longueur en bouche, une assiette remarquable de justesse.

Pour la partie sucrée, c’est le Chef pâtissier Paul Tranquart qui laisse exprimer sa créativité:

« L’artichaut, coco et anis vert »

Artichaut cuit en croûte de sel, chips d’artichaut, sorbet coco, caramel à l’anis vert, sablé à l’anis vert : un dessert peu sucré pour commencer.

Il fallait de l’audace, Paul Tranquart a osé! Des saveurs complètement différentes avec une osmose parfaite, la surprise est là, les textures, le goût, bravo Chef!

dessert la Table de Montaigne

« Chocolat blanc, grémolata aux herbes, sorbet orties »

On finit avec un autre dessert audacieux. Sous une coque de chocolat blanc et de meringue au citron vert, une ganache au chocolat blanc avec une grémolata glacée à l’intérieur qui vient rafraîchir le palais. Une belle façon de terminer ce repas parfaitement orchestré.

Mignardises et infusions/café:

 

En conclusion, à La Table de Montaigne la gastronomie est accessible, on y déguste une cuisine saisonnière dressée avec soin, les produits sont valorisés avec une belle cohérence globale dans l’assiette, et Younesse Bouakkaoui témoigne d’un réel savoir faire… tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment gourmand!

La Table de Montaigne
144, Rue de l’Abbé de l’Epée
33000 Bordeaux
tél: 05 57 08 01 27

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *