Menu

Désert d’Atacama – Lagunes du Salar et Geyser du Tatio

Après notre première approche du désert d’Atacama, on continue notre découverte de cette zone aride… cette fois on part vers des contrées encore plus sauvages et désertiques, on laisse la civilisation et en route vers les grands espaces!

Passage du Tropique du Capricorne, avec le désert du Salar en toile de fond:

En poursuivant et en montant en altitude, le désert fait place à quelques touffes d’herbes jaunes, c’est la parabrava, typique d’une altitude d’environ 3500m ; la vie reprend, on peut apercevoir des renards et de nombreuses vigognes.

parabravarenardsvigognes

Toujours plus haut… 4200m et un panorama à couper le souffle avec 2 lagunes altiplaniques aux couleurs incroyables, Miscanti et Miniques. Les volcans de la Cordillère en toile de fond, un panorama qui laisse sans voix, époustouflant… et on est seuls au monde!

altiplano

Les lagunes du Salar sont des lacs d’un bleu turquoise profond ourlés par une couronne de sel à la blancheur éblouissante.

On a du mal à quitter cet endroit mais ce qui nous attend est encore plus grandiose : le lac d’altitude Tuyajto et les Piedras Rojas (Pierres rouges):

Halte dans un petit village pour se restaurer… rencontre avec des jeunes enfants qui débordent de joie de vivre… ici, pas besoin de Playstation pour s’amuser ^^:

On se réchauffe dans une piscine d’eau chaude naturelle:

Pour terminer cette journée, balade au coeur du Salar sur la lagune au coucher du soleil peuplée de milliers de flamants roses… La lumière du soleil baisse progressivement, magique!

salar Chili

Le lendemain, une nouvelle journée nous attend dans le désert d’Atacama avec un autre site qui fait partie des incontournables : les geysers du Tatio, à une centaine de kilomètres au nord de San Pedro et à 4300 m d’altitude.

C’est le matin au moment du lever du soleil que le spectacle est le plus impressionnant et que la terre se met à cracher ses vapeurs. La différence entre la température de l’eau (86 °C à 4300m) et la température de l’air (entre – 5 et – 20°C) provoque la formation de cheminées de vapeur ; il faut se lever tôt, il fait froid, ça se mérite, mais c’est grandiose!

geysergeysers du Tatio

La géothermie offre un spectacle féerique de fumerolles blanches, d’eau qui jaillit et se disperse dans les airs.

geysers du Tatio

 

Non loin de là et perdu au milieu de nulle part, un Geyser de boue offre également un spectacle saisissant:

 

On profite de ces sources d’eaux chaudes pour faire une petite baignade dans un cours d’eau… attention, à certains endroits c’est brûlant!

Petite marche ensuite dans le canyon de Guatin qui est connu pour sa forte concentration de cactus avec 3 espèces endémiques : le cactus cardon, le coussin de belle-mère et le petit vieux.

Derniers paysages et dernières rencontres avec la faune locale avant de repartir pour Calama:

Notre découverte de l’Amérique du Sud ne s’arrête pas là : on continue vers le sud du Chili, Punta Arenas et la Patagonie pour d’autres aventures!
Voyage à suivre!

Retrouvez d’autres étapes de notre voyage Chili/Argentine: Santiago du Chili , Ile de Pâques , Désert d’Atacama (1ère partie)

Retrouvez-moi sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *