Menu

Désert d’Atacama – Voyage au Chili

Après l’ île de Pâques, quelques heures d’avion pour retrouver le continent sud américain et quelques heures supplémentaires d’avion pour rejoindre le nord du Chili…

Il y a au Chili une région que les globe trotteurs adorent, c’est le désert d’Atacama. Ce désert est connu pour être le plus haut et le plus aride du monde. Ici il ne pleut jamais ; cette sécheresse est due à un phénomène climatique et à l’altitude qui empêche la formation des nuages porteurs de pluie. 

Des paysages à couper le souffle, la cordillère des Andes avec encore des sommets enneigés en toile de fond, attachez vos ceintures, on est (re)partis!

Arrivée à l’aéroport de Calama (ligne aérienne directe de Santiago du Chili), perdu en plein désert:

chiliaéroport Calama

A une heure de route de Calama  la petite ville de San Pedro de Atacama est le point de départ des différents circuits pour découvrir cette magnifique région désertique.

Vous ne serez pas seuls à San Pedro, c’est la ville où se retrouvent tous les touristes, backpackers ou non. A chacun de voir ensuite comment adapter et organiser son séjour, les agences de tourisme sont nombreuses à proposer leurs services avec toujours le même programme… méfiance si vous ne voulez pas tous vous retrouver au même endroit à la même heure 😉

San Pedro

Après avoir dégusté un bon ceviche dans une gargote locale…

…petite balade en vélo sur les pistes désertiques aux alentours de San Pedro pour s’imprégner des lieux et prendre quelques repères:

san pedro de atacama

En route pour la vallée de la mort…. qui possède ce nom suite à une erreur de traduction. Le nom d’origine était la Vallée de Mars (marte en espagnol) – Marte —> Muerte… avec ce nom ça devient plus attractif et plus vendeur 😉

chilivallée de mars

Ensuite, direction la vallée de la lune à l’ouest de San Pedro…. Des paysages lunaires situés dans le creux de la cordillère de sel avec des formations géologiques sculptées par le vent et une majestueuse dune de sable.

vallée de la lune

vallée de la lune

Puis direction les grottes de sel (caverna de Sal), avec des couleurs à couper le souffle. N’oubliez pas les lampes frontales, ça peut être utile!

Pétroglyphes de Yerba Buena :

Au milieu de ces immensités désertiques, on rencontre des vigognes, la « version » sauvage de l’alpaga. Il faut savoir que lamas et alpagas sont des animaux domestiques, l’alpaga descend de la vigogne et le lama du guanaco que l’on verra aussi assez souvent lors de notre roadtrip.

lamas

Valley Arcoiris, une vallée aussi appelée Rainbow Valley, qui offre une palette de couleurs incroyables, allant du jaune au vert en passant par des couleurs ocres ou plus rouges. Véritables joyaux de la nature grâce aux différents minéraux et à l’érosion, des paysages extraordinaires défilent sous nos yeux…

Valley ArcoirisValley Arcoiris

Rio Grande, petit village typique, loin des circuits touristiques:

rio Grande

Village de Tacanao :

Porte de l’église en cactus avec des liens en tendons de lama:

chili

Le désert d’Atacama est immense… on continuera à le découvrir dans un prochain épisode… avec des paysages encore plus incroyables!

Voyage à suivre!

Retrouvez aussi sur le blog notre balade à Santiago du Chili ou la mystérieuse Ile de Pâques !

Retrouvez-moi sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *