Menu

La Géorgie berceau de la viticulture

Avec un héritage de 8000 ans, la Géorgie peut se revendiquer comme berceau du vin et de la viticulture. Pour preuve, des découvertes archéologiques qui témoignent d’une culture ancestrale remontant au VIème millénaire avant J-C.

Véritable patrimoine national, le vin est au coeur de la civilisation géorgienne et l’on peut recenser plus de 500 cépages endémiques différents. Parmi les cépages les plus appréciés, on peut citer le Saperavi pour les vins rouge et du côté des blancs, le Rkatisteli et le Mtsvane.

La Géorgie produit aussi bien des vins blancs que des vins rouges et les géorgiens cherchent à produire un vin de plus en plus qualitatif, la viticulture biologique s’y mêle, les vignerons s’équipent de matériel plus moderne… on reste donc entre tradition et modernité pour des vins d’une renommée internationale.

Je suis très loin d’être une spécialiste en vins, mais ce qui frappe avec les vins géorgiens, c’est aussi la robe qui peut aller du jaune pâle à l’orange foncé. Le vin orange est issu d’un cépage blanc vinifié comme un vin rouge, et il faut avouer que parfois il faut une belle ouverture d’esprit pour savoir les apprécier. Le goût peut varier, avec des arômes minéraux, l’acidité et la texture des vins blancs, mais la tannicité des vins rouges.  Les dégustations sont très intéressantes pour comparer les différents goûts, les Winery sont nombreuses pour faire découvrir aux amateurs la typicité de ces cépages autochtones bien différents des cépages classiques

Lors de mon premier séjour en Géorgie, nous avons visité plusieurs Winery:

Tbilvino:

Château Mukhrani :

Badagoni:

La tradition géorgienne se doit de conserver et de faire fermenter le vin pendant des mois dans d’énormes jarres d’argile enterrées dans le sol appelées Qvevris. Ces méthodes traditionnelles ont été reconnues et intégrées au patrimoine de l’UNESCO en 2013.
De cette manière, la température est idéale et reste stable, et il n’y a aucun échange entre le contenu et le contenant. Une des particularités de cette méthode ancestrale est que les géorgiens vinifiaient leur vin par grappes entières.

Un des foyers historiques est la région de Kakhetie située dans l’est de la Géorgie ; au pied du Caucase, cette vallée fertile est tapissée d’hectares de vignobles.

Un peu de tourisme sur la route des vins…

Monastère Jvari (VIème siècle) situé sur une butte rocheuse :

La Croix de la Grappe ou Croix de sainte Chrétienne de Géorgie est une croix dont les bras sont légèrement incurvés vers le bas et qui est le symbole de l’Église orthodoxe apostolique de Géorgie (source Wikipédia).

Le monastère domine l’ancienne capitale Mtskheta au confluent de 2 rivières:

Le Monastère Alaverdi (11ème siècle) au pied du Caucase, le plus vénéré de Géorgie:

Monastère Alaverdi

Maison d’Alexandre Dumas (Alexandre Dumas a voyagé dans le Caucase entre 1858 et 1859):

La visite de la célèbre fabrique de spiritueux géorgienne, Sarajishvili:

Pour finir, visite de la Georgian Wines and Spirits Company, un des Domaines les plus célèbres de la Géorgie.

Le domaine possède 400 Ha de vignes, et est géré par un français, Philippe Lespy, qui a travaillé pendant 8 ans pour le Baron Philippe de Rotchschild à Bordeaux. Sa priorité a été d’amener ses vignobles au niveau le plus élevé ses 3 dernières années et de donner à ses vins une qualité standard internationale.

Le repas d’adieu que nous avons fait chez GWS, entrecoupé de chants géorgiens authentiques a été un de nos plus beaux et émouvants souvenirs de voyage…


 



Un grand Merci au Gault&Millau Georgia et au Georgian National Tourism Administration qui nous ont fait découvrir cette magnifique région!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *