Menu Menu

Conseils pour réussir les photos de son blog

Comme tous les auteurs de blogs culinaires, il m’arrive de temps en temps de recevoir des mails de félicitations de la part d’internautes (c’est le genre de mail qui fait toujours plaisir :-)); ils apprécient les recettes, mais aussi les photos et me demandent comment faire de belles photos.
Comme le savent bien tous les bloggeurs, il est vrai qu’une belle photo finale de l’assiette mettra en avant la recette, et pourra donner envie au lecteur de la réaliser.

Demain, nous allons d’ailleurs nous retrouver avec quelques sympathiques « Merveilles » chez Joëlle, non pas pour un atelier Cuisine, mais pour un atelier Photo.
Alors pour une fois, je ne vais pas vous faire partager quelques conseils de cuisine, mais plutôt quelques conseils pour prendre des photos… ou plus exactement les conseils de mon p’tit mari qui est souvent préposé aux photos… ceci dit, quand il travaille, je me débrouille toute seule comme une grande 🙂

Mais que les choses soient claires, nous ne sommes pas, et de loin, des pros de la photo; il ne s’agit là que de quelques conseils d’amateur… si quelques pros de la photo lisent ce post, qu’ils se montrent indulgents, et qu’ils n’hésitent pas à rajouter leurs propres conseils en commentaires 🙂

  • Choix du matériel photo

Qui dit photo dit matériel photo bien sûr, et le choix de son matériel photo ne doit pas être fait à la légère car de lui dépendra en grande partie la qualité intrinsèque des photos.

Première mauvaise nouvelle, dans ce domaine, il vous faudra casser la tirelire car il n’y a pas de compromis et l’achat d’un appareil réflex numérique performant est primordial. Certes on peut faire des photos avec un appareil numérique compact, mais la qualité ne sera jamais aussi bonne. Il suffit pour s’en convaincre d’observer les photographes professionnels lors d’événements (festival, défilé de mode, matches…), vous n’en verrez pas souvent avec des compacts :-))
Certains vont peut être penser: « Mais si mon compact X fait 8 millions de pixels comme le réflex Y, c’est aussi bien non? ». Malheureusement non, car si le nombre de pixels est un des éléments de qualité, il n’est pas forcément le plus important.

Un des éléments les plus importants dans un appareil photo, c’est la qualité de son objectif, et dans ce domaine, les réflex prennent incontestablement l’avantage sur les compacts. Pour en prendre conscience il vous suffit de mesurer le diamètre de la lentille frontale (cad de l’objectif) d’un reflex et celle d’un compact. Pour faire une comparaison dans le monde de l’optique, c’est un peu comme si on regarde le ciel étoilé avec une paire de jumelles et un télescope: l’image du télescope, bien plus lumineuse grâce à sa grande lentille frontale sera bien plus précise et fera apparaitre beaucoup plus de détails.

Deux photos de mises en bouches réalisées au Chapon Fin à Bordeaux: cliquez dessus pour les agrandir et devinez laquelle est faite avec le compact et laquelle est faite avec le réflex 🙂

Quand vous aurez pris la décision d’acheter un réflex, viendra ensuite le choix de la marque et du modèle… dans ce domaine il n’y a que l’embarras, surtout depuis l’arrivée du numérique. Autrefois, Nikon, Canon, Minolta, et dans une moindre mesure Olympus, se partageaient le marché: chaque marque avait alors ses partisans fidèles (les Canonistes, les Nikonistes…). Depuis l’arrivée du numérique tout a été bouleversé: on a vu alors apparaitre une multitude de marques, connues dans d’autres domaines que celui de la photo, investir ce créneau: Sony, Panasonic, Samsung… pour ma part, je suis restée fidèle à Nikon qui a toujours eu la réputation d’avoir des objectifs d’une excellente qualité.

A gauche, 7,1 million de pixels, à droite 6,3 millions: lequel de ces 2 appareils fera les plus belles photos d’après vous?

Notre Nikon D70, agé de plus de 2 ans, est maintenant un « dinosaure » de cette nouvelle génération, mais nous rend encore des grands services. Il faut juste régulièrement (une fois par an environ) faire nettoyer le capteur numérique, car, comme tout reflex numérique, celui-ci a tendance à récupérer quelques poussières. Plutôt que de changer de boitier numérique, nous avons préféré investir dans de nouveaux objectifs.

Car c’est en effet un des autres avantages primordiaux d’un reflex sur un compact: la possibilité de changer d’objectifs, pour faire varier les focales et du coup modifier la prise de vue et la profondeur de champ (explications plus loin dans ce post). En effet, on achète traditionnellement son reflex avec un objectif passe partout, petit zoom trans-standart qui permet de faire la majorité des photos, mais…

… on en arrive à la 2ème mauvaise nouvelle pour laquelle il vous faudra recasser la tirelire: un jour ou l’autre, vous aurez la possibilité mais aussi l’envie irrésistible d’acheter d’autres objectifs comme par exemple un objectif macro ultra lumineux, un télé objectif, un ultra grand angle… tous ces objectifs vous permettront de réaliser des photos sous un angle inhabituel. Bien évidemment tout cela a un coût, mais rien n’oblige à tout acheter de suite…

En gros les caractéristiques d’un objectif sont sa focale exprimée en mm et son ouverture exprimée par un nombre: par ex. 2,8, ou 5,6. Certains objectifs ont plusieurs focales: il s’agit de zooms, dont la qualité est en général un peu moins bonne que celle d’un objectif à focale fixe.

Juste quelques repères: un objectif de focale d’environ 30/35mm est un objectif courant, pour des photos « normales ». Quand ce chiffre augmente 80, 100, 200mm, il s’agit de télés objectifs qui permettent de se rapprocher de plus en plus de l’objet, mais aussi de réduire la profondeur de champ (voir plus loin).
En deçà, il s’agit de grand angle (par ex. 20 mm) ou d’ultra grand angle (par ex. 10mm) : on verra davantage de champ dans le viseur, et on aura l’impression de s’éloigner de l’objet photographié. Parallèlement, la profondeur de champ augmente. En induisant quelques déformations de l’image ces derniers objectifs permettent quelquefois de réaliser des effets intéressants.

Concernant l’ouverture de l’objectif, plus son nombre sera petit (par ex 2,0 ou 2,8), plus l’objectif sera lumineux (et cher :-)): il permettra d’avoir alors une profondeur de champ réduite qui « fixera » et mettra en valeur l’objet photographié. Un objectif « normal » aura une ouverture de 4,5 environ.

Concernant notre matériel, nous avons avons 3 objectifs : un zoom trans standart à large plage de focales 18-200mm, un lumineux 105mm à ouverture 2,8, et un zoom ultra grand angle 10-20mm.

Comme c’est souvent le cas, quelques photos illustrent mieux qu’un long discours. Je vous propose donc quelques photos du blog réalisées avec ces différents objectifs pour vous montrer les différences obtenues en fonction de l’objectif utilisé:

Tout d’abord une photo réalisée avec l’ultra grand angle: on note la déformation voulue des verrines cubiques, ainsi que la grande profondeur de champ: l’ensemble de l’assiette est parfaitement nette.

Mousseline de Génepi selon Marc Veyrat

Ensuite une photo réalisée avec un l’objectif trans-standart et une focale moyenne: cela donne une photo d’apparence « normale »:

Apéritif dinatoire

Une autre photo réalisée avec ce même objectif trans-standart, mais dans une longue focale 150 ou 200mm: cela donne une profondeur de champ très réduite, seul l’objet photographié est net, le fond de l’image est flou, ce qui permet de faire ressortir le dessert en le mettant en valeur:

Transparence de framboise selon Anne-Sophie Pic

Enfin une photo réalisée avec le télé objectif 105mm à grande ouverture 2,8: l’effet de profondeur de champ réduite est aussi très net (si je peux dire :-)), la grande qualité d’un objectif de focale fixe par rapport à un zoom est également sensible:

Riz au lait

Vous aurez compris, à la longueur de ce 1er paragraphe, toute l’importance du matériel photo… et encore, pour ne pas vous saouler saturer, j’ai fait l’impasse sur les lampes de studio, les flashes, le pied photo, autant d’accessoires qui peuvent être également très utiles…

  • Le lieu et le moment de la prise de vue

Pour réaliser une photo, l’éclairage est très important. L’idéal est de réaliser la photo à la lumière naturelle, bien que des flashes ou que des lampes de studio équipées de lampes 5000°K puissent également recréer la lumière du jour de manière artificielle.
Il faut donc choisir de préférence de faire les photos au moment ou l’éclairage est maximal. L’idéal est peut-être à l’extérieur sous une terrasse couverte, ce qui empêchera le soleil de faire des ombres disgracieuses. Cela nous arrive aussi souvent de les réaliser à l’intérieur dans la journée, éventuellement avec un petit coup de flash pour raviver les couleurs.
Comme le savent bien les bloggeurs, très souvent la réalisation de l’assiette et sa photo n’ont plus grand chose à voir avec les heures des repas :-)))

  • La réalisation de la photo:

Pour être exact, il faudrait plutôt dire la réalisation des photos… car en effet, pour garder 2 ou 3 photos finales sur son blog, il ne faut pas hésiter à mitrailler son assiette sous toutes ses coutures, on fera le tri après sur l’ordi: c’est un grand avantage du numérique sur l’argentique, pouvoir mitrailler sans compter…
On pourra donc utiliser plusieurs de ses objectifs pour changer les prises de vue, changer le fond de l’image (carton coloré, nappe, …). Vous avez peut-être remarqué qu’une piscine dans le fond, ça peut le faire aussi 🙂

Maintenant comment opère un appareil photo quand il prend un cliché? Le résultat de l’exposition d’une photo est la combinaison d’une vitesse d’obturation (le fameux clic quand on appuie sur le bouton) et un diaphragme, sorte de volet qui agit un peu comme l’iris pour l’œil en s’ouvrant plus ou moins pour faire rentrer plus ou moins de lumière sur le capteur.

Actuellement tous les appareils ont un ou plusieurs modes ou programmes qui calculent automatiquement l’exposition; il est loin le temps où il fallait déterminer l’exposition en choisissant soi-même le diaphragme et la vitesse à l’aide d’un posemètre autonome (seuls les professionnels le font encore)… La plupart du temps (avec les compacts notamment), si on sélectionne le programme tout auto, l’appareil choisira de lui même des valeurs de vitesse et de diaphragme moyennes, un bon compromis pour la majorité des cas.

L’avantage d’un reflex par rapport à un compact, c’est que les programmes possibles sur un réflex sont plus nombreux et offrent donc davantage de possibilités: il est par exemple possible de choisir soi-même la vitesse d’obturation, l’appareil calcule alors le diaphragme nécessaire automatiquement (ou réciproquement).
Quel est l’avantage de cette possibilité? Vous avez vu précédemment, qu’en changeant d’objectif on obtenait une profondeur de champ (ou zone de netteté de l’image) plus ou moins grande. En faisant varier la vitesse d’exposition que l’on pourra sélectionner sur le réflex, on pourra également faire varier la profondeur de champ, tout en gardant le même objectif:

Le B.A.BA à savoir: plus la vitesse sera élevée (1/1000 ou 1/2000ème de seconde par exemple), plus l’ouverture du diaphragme sera grande (des valeurs comme 2,8 ou 3,5 par exemple) et plus la profondeur de champ sera réduite, cad la zone de netteté de l’image sera réduite: parfait pour mettre en valeur seulement une partie de l’assiette.
A contrario, si la vitesse est lente (on peut descendre jusqu’à 1/30ème de seconde environ sans pied et sans risque de bougé) l’ouverture sera petite (avec des valeurs comme 11 ou 16 par exemple): alors la profondeur de champ sera grande, et l’intégralité de l’assiette sera nette.

(Bon à savoir, même sur la plupart des compacts il est possible de sortir du programme tout auto en passant par exemple sur un programme « Sport »: la vitesse choisie par l’appareil sera alors rapide, l’ouverture du diaphragme importante et donc la netteté…?…. réduite… j’en vois 2 fois au fond qui suivent 🙂
Le mode « Paysage’ agira à l’inverse)

Allez, 2 photos pour illustrer ce qu’on vient de voir:

Vitesse lente, petite ouverture = assiette entièrement nette

Vitesse rapide, grande ouverture= assiette nette en son centre, le 1er plan et l’arrière plan sont flous:

Allez un petit test récapitulatif maintenant pour voir ceux qui ont suivi:

Assiette un peu déformée et photo entièrement nette: comment a t’ elle été prise?

réponse: objectif ultra grand angle, vitesse lente, petite ouverture: on combine les 2 effets pour avoir une netteté maximale!

  • La retouche de la photo

Une fois les photos dans la « boiboite », le gros avantage du numérique sur l’argentique est la possibilité de les faire passer sur son ordi et les retoucher si on le désire. Le moindre logiciel photo possède une fonction « amélioration automatique » qui donnera du pep’s à votre photo en jouant un peu sur son contraste, la saturation des couleurs, etc. On trouve ce genre de logiciel gratuitement sur le net (picasa ou autres), sinon un logiciel de la marque est souvent livré avec l’appareil photo: pour Nikon c’est Picture Project par exemple.
Avec ce genre de logiciel, les possibilités sont déjà nombreuses: jouer sur le contraste, la luminosité, le recadrage (très utile quand on n’avait pas vu dans le viseur le torchon qui traine derrière l’assiette…). Même un logiciel tout simple comme Paint peut être utilisé pour supprimer quelques miettes gênantes par exemple, en faisant des copier-coller. Dominique utilise également de temps à autres le logiciel Lightroom, plus complet que les précédents: il permet par exemple d’éclaircir ou de raviver uniquement une couleur de la photo. Les amateurs éclairés et les pros utilisent Photoshop, hyper complet… trop complet certainement pour les besoins d’un blog…
N’ayez pas de scrupule à faire un minimum de retouche de vos photos (comme l’amélioration automatique par exemple), il y a bien des années que les photos que vous contemplez dans les magazines sont retouchées…
Enfin, pour compresser les photos afin de les mettre sur le blog et sans perdre en qualité, vous pouvez utiliser un logiciel comme Advanced Compressor.

Voilà qui finit ce (long) post sur quelques conseils que je voulais partager avec vous… si mes explications ne sont pas très claires et que vous désirez des précisions, n’hésitez pas à me les demander!

Il ne s’agit bien sur que d’une approche de la photographie… si vous êtes sages, la prochaine fois on verra comment modifier la balance des blancs, faire du bracketing, changer la sensibilité Iso, choisir la qualité d’image RAW…:-))))
Plus sérieusement, si le sujet vous intéresse et si vous souhaitez progresser, en photo c’est comme en cuisine, il existe des livres et des magazines traitant de ce sujet… on peut aussi faire des stages!

Mais la photo reste un art, et même si l’on possède le dernier appareil flambant neuf, il ne faut pas oublier que c’est l’œil du photographe qui est primordial: nous ne restons que des amateurs.
N’est pas Mathilde de l’Ecotais qui veut…

technorati tags:
del.icio.us tags: 

Ce billet vous a plu? Pour être averti automatiquement à chaque nouvelle diffusion sur le blog, inscrivez vous ici !


Les Textes et Photos sur « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », sont protégés par Copyright. Toute reproduction interdite sans accord de l’auteur.
© 2006-2011 .
All writing and photography on « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », is Copyright © 2006-2011. All rights reserved.

Retrouvez-moi sur Instagram
Commentaires
  1. Béné | Répondre
  2. Tiuscha | Répondre
  3. emilie | Répondre
  4. cecile laurent | Répondre
  5. auré | Répondre
  6. Choupette | Répondre
  7. labas | Répondre
  8. Véronique | Répondre
  9. Lydian | Répondre
  10. lynou | Répondre
  11. alexandra | Répondre
  12. Chambiers | Répondre
  13. Marie Cuisine | Répondre
  14. Luminette | Répondre
  15. Miss Bebop | Répondre
  16. talonshautscacao | Répondre
  17. sofi | Répondre
  18. yayoune | Répondre
  19. Colette MARTINIC | Répondre
  20. Marie13 | Répondre
  21. chantal33 | Répondre
  22. Catherine | Répondre
  23. lacath | Répondre
  24. Val | Répondre
  25. auntie jo | Répondre
  26. Audrey | Répondre
  27. monique | Répondre
  28. Anne | Répondre
  29. smarties | Répondre
  30. b comme bon | Répondre
  31. Vivie | Répondre
  32. hélène | Répondre
  33. senga50 | Répondre
  34. Mamzelle Gwen | Répondre
  35. Joelle | Répondre
  36. Nathalie_B | Répondre
  37. Vanille | Répondre
  38. marie | Répondre
  39. *manue | Répondre
  40. la tortue | Répondre
  41. Claude-Olivier | Répondre
  42. Sha | Répondre
  43. J_M_ | Répondre
  44. Gwen | Répondre
  45. Hélène | Répondre
  46. stella delarhune | Répondre
  47. chan | Répondre
  48. chan | Répondre
  49. Magalie | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.