Menu

A la recherche de la truffe…

Un titre qui ressemble un peu à un titre de film; cela aurait pu être « A la recherche du diamant noir perdu » … sauf que le diamant noir n’était pas perdu, il était juste enterré à quelques centimètres sous terre…
Mais reprenons depuis le début, et tout d’abord, où et quand se déroule l’action? Cela s’est passé dans une truffière par une belle journée d’hiver…
Où exactement? Top secret, on ne dévoile pas ces lieux convoités, on va juste dire à une heure de route de Bordeaux, cap au Nord.
A qui appartient cette truffière? C’est à nouveau top secret! On ne donnera pas le nom, ni même le prénom du propriétaire trufficulteur, et on ne le verra pas sur les photos… appelons le Mister X ^_^.
C’est Guillaume qui nous a proposé d’assister à un cavage dans cette truffière qu’il considère comme une des plus belles de France… et quand on sait que Guillaune fournit en truffes les plus belles tables de France on peut lui faire confiance.
Mais vous vous demandez peut-être: « c’est quoi un cavage, c’est lorsqu’on met les truffes dans une cave? »
Mauvaise réponse: un cavage c’est lorsqu’on part à la recherche des truffes… à la recherche du diamant noir… alors forcément, il n’y a pas eu besoin de me le proposer 2 fois pour que j’accepte sa proposition ^_^

Maintenant que le décor est planté, rendons nous sur les lieux:

Truffière (3)

Plusieurs centaines de chênes truffiers (même Mister X ne sait pas combien il en a…) sur une parcelle d’un peu plus de 5 Ha.

Le Sud-Est est la région la plus productive en Melanosporum alors que le Périgord ne  fournit que 10% de la production française (le grand sud-ouest fournit environ 20% ).
Si vous sous sentez une âme de trufficulteur, sachez que vous devrez planter vos plants de chênes truffiers dans des sols calcaires et ensoleillés, et si vous voulez une belle récolte, il faudra savoir gérer les apports en eau, entretenir le sol… dresser votre chien et savoir les trouver, un vrai métier!

Les chênes à la base mycorhizés sont régulièrement taillés pour développer leurs racines, point de départ de l’activité mycélienne, ce qui favorisera par la suite la production de truffes.

Il faut attendre en moyenne 6 à 8 ans pour qu’un chêne truffier produise ses 1ères truffes.

Lorsque le système racinaire est bien développé, plus rien ne pousse en surface: la végétation est comme brulée selon un cercle plus ou moins important autour du chêne; dans le Sud Est on appelle ça « des nids de sorcières ». Vous l’aurez compris, plus il y a de « brulé », mieux c’est!

Truffière (9)

Maintenant que nous avons bien planté le décor de notre film, il ne manque plus que le héros…
Ici c’est Ipso qui joue ce rôle, il n’a pas son pareil pour dénicher le diamant noir!

Truffière (4)Truffière (11)Truffière (2)Truffière (5)

 Bref arrêt, un coup de patte… quand la truffe touche le sol, une autre truffe se cache dessous 🙂

Truffière (15)

C’est alors qu’intervient Mister X… trouver la truffe requiert encore une solide expérience, car pour un néophyte, elle n’est pas facile à dénicher à l’endroit désigné par ipso.

Truffière (8)

 A chaque fois la magie opère; Ipso marque l’arrêt, donne un coup de patte et Mister X déterre une truffe; une truffe par ci…

Truffière (14)

… des truffes par là:

Truffière (12)

… et bientôt des truffes partout 🙂

Truffière (10)Truffière (6)

En un peu moins de 2 heures, c’est un véritable trésor qui remplit la besace en vieux cuir de Mister X:

Truffière (17)Truffière (18)Truffière (19)

Retour chez Mister X avec son butin: il ne reste plus qu’à nettoyer les truffes, les brosser et les trier ; les trop petites et les gelées seront écartées .

Truffière (24)

Un petit coup de canif pour vérifier que les truffes sont bien noires, ou au contraire grises ou blanches. Guillaume sélectionne les plus belles pour « Truffes Extra France« , elles partiront le jour même vers des tables étoilées (aujourd’hui en Savoie) pour être servies très rapidement: la qualité n’attend pas!

Truffière (22)Truffière (20)Truffière (23)Truffière (23)

Un grand merci à Guillaume et Mister X pour leur accueil. On respire encore un dernier grand coup, et on rentre 🙂

Truffière (25)

Le seul problème de la truffe reste son prix, normal c’est un produit noble; souvent à 1000 euros le kilo au moment des fêtes c’est au mois de janvier que le cours de la Mélano baisse sensiblement, c’est le moment de faire des provisions!

Après, pour bien moins cher, certains peuvent se faire plaisir avec par exemple des huiles parfumées à la truffe… mais ça va faire hurler les puristes ^_^
Et on trouve même de la moutarde à la truffe maintenant!

Commentaires
  1. JOSS | Répondre
  2. Valérie | Répondre
  3. midicuisine | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *