Menu

Ile de Ré – Les Régalades: oursinerie, vignobles (cognac), bière, marais salants… et confitures!

« Les Régalades » de l’Ile de Ré c’est la fête de la pomme de terre primeur mais c’est aussi l’occasion de découvrir un parcours gourmand organisé pour mettre en avant des petits artisans typiques et rendre visite à des producteurs de l’île, une dynamique pour mettre en avant les produits en préservant l’authenticité.

Notre balade sur les pistes cyclables nous a fait traverser de très beaux vignobles aux cépages bordelais (pas moins de 600 ha de vignes principalement plantées dans le sud de l’Ile). La terre sablonneuse et une parfaite humidité de l’air offrent aux vignes des conditions idéales pour une parfaite maturation.

Pineau, Cognac (Maison Camus), vins de table font partie du patrimoine rétais et on déouvrira que le Cognac se déguste glacé en apéritif avec une huître verte Voisin par exemple; un Cognac au caractère marin dû aux embruns iodés, avec parfois des notes boisées ou subtilement fumées.

A consommer avec modération quand même 😉

Savez-vous par ailleurs que c’est à l’ile de Ré que l’on trouve le seul élevage d’oursins au monde?

Un jeune couple de biologistes Yvan et Sylvie Le Gall ont créé en 2006 l’oursinerie de La Flotte en Ré: 6 bassins d’élevage d’oursins et des cultures d’algues afin de nourrir ces échinodermes (ça veut tout simplement dire qu’ils ont une « peau » épineuse, ça on s’en rend vite compte!).

Yvan nous explique avec passion à quel point l’élevage d’oursins est délicat; il existe entre 800 et 900 espèces d’oursins dans le monde mais c’est l’oursin violet qui est élevé ici. Sa teinte va du blanc au violet foncé en passant par le vert. A 3 mois, l’oursin mesure seulement 5 mm et mettra 3 ans avant d’atteindre sa taille adulte.

 Yvan nous explique que l’oursin peut attraper les algues pour se nourrir grâce à ses « pieds ambulacraires » (ça fait très savant, j’ai appris plein de nouveaux termes ;-))

Savez-vous pourquoi le corail est parfois rouge/orangé ou parfois jaune? Et bien c’est tout simplement différent lorsqu’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, mais les 2 sont excellents et pondent des oeufs!

La production atteint 6 tonnes par an, la demande est forte aussi bien pour les Salons, les restaurateurs et les particuliers… Une partie de cette production est aussi réintroduite en milieu naturel pour repeupler certains sites.

Un grand moment de dégustation 😉

La petite entreprise compte développer également l’élevage des ormeaux qui en est à ses débuts et commercialise aussi quelques produits à base d’oursins (corail d’oursin au naturel, mousse d’oursin au cognac)

J’ai adoré cette visite, j’aurais encore plein de choses à vous raconter sur ces petites bêtes mais en live c’est bien plus intéressant; alors, si vous êtes de passage à l’ile de Ré, je ne peux que vous inviter à passer un moment avec Yvan, c’est passionnant!

Autre découverte, autre entreprise atypique: celle de ce couple qui a décidé de démarrer une nouvelle vie en reprenant une brasserie créée à l’origine par un autrichien à Sainte Marie de Ré. 300000 bouteilles sur 6 catégories: « Blanche de Ré », Déferlante, Ecume de Ré, la Blanche Amb’Ré pour ne citer que les principales. Ce sont des bières 100% naturelles sans additifs ni conservateurs.

Une nouveauté, la production de limonades… affaire à suivre!

Et comme à l’île de Ré on sait accueillir ses hôtes, de magnifiques plateaux de dégustation nous sont offerts par des restaurateurs locaux:

Laurent Favier du restaurant « Chai nous comme chai vous » à La Flotte nous gâte avec des makis mangue/pommes de terre/foie gras, des sushis pommes de terre/maigre, des palets de pommes de terre/ gelée de carottes, maquereau cuit à basse température moutarde et aneth, une glace pomme de terre et plein d’autres petites choses excellentes.

Florent Chagnolaud, le Chef du restaurant le M à Rivedoux nous régale avec ses gâteaux de pommes de terre et Bresaola, son espuma moules/frites, l’huître Gillardeau pochée dans son eau de mer et lit de févettes…

Bref des adresses que j’ai soigneusement notées dans mon petit agenda!

Pour terminer cette balade découverte, direction les marais salants et les sauniers de l’Ile de Ré à Ars en Ré:

Frédéric nous explique que l’Ile de Ré était autrefois constituée de 4 îlots puis le comblement naturel progressif de ces îlots au cours des années a permis de réaliser et d’aménager 1500 ha en marais salants; aujourd’hui 450 Ha sont encore exploités pour la production de sel tandis que d’autres marais sont réservés pour l’ostréiculture. Les producteurs ont créé la Coopérative des Sauniers de l’Ile de Ré qui, avec une nouvelle dynamique, permet de maintenir et d’optimiser une activité commerciale avec des productions exclusives de sel marin et de fleur de sel.

 

Les marais sont constitués de 3 types de bassins d’argile de tailles différentes (le vasais, les métières et le champ de marais) où se produit un processus naturel d’évaporation grâce au soleil et au vent.

La récolte de « l’or blanc » a lieu de juin à septembre mais Frédéric a la gentillesse de nous faire une démonstration avec les différents outils utilisés: la boguette, le simoussi, le souvron, la lousse.

La production de sel avoisine les 2500 tonnes annuelles: gros sel, et fleur de sel font partie d’une des richesses naturelles de l’Île et on apprécie de croquer quelques brins de salicorne fraichement cueillis qui colonise les bords des marais.

Les sauniers participent aussi à la biodiversité de la flore et de la faune dans les marais: avocettes, échasses blanches, canards de Belon, bernaches, sternes, gorges bleues sont des habitués des marais.

Un repas convivial marquera la fin de ces 2 jours de découverte des richesses de l’Ile de Ré; Françoise Héraudeau viendra nous séduire avec « Les confitures du Clocher« , des confitures artisanales aux associations originales et réalisées avec des fruits cultivés sur place (confit tomates/salicorne, melon au pineau, pommes caramel à la fleur de sel…). Vous pourrez faire sa connaissance sur M6 dans l’émission Capital le 29 Mai.

Tout se termine… on se promet de revenir sur cette île aux mille trésors car 2 jours c’est bien court, c’est juste une mise en bouche qui donne une folle envie de traverser à nouveau le pont!

Encore merci à Frédéric Delesque et à Fabrice Gass pour toutes ces belles découvertes iodées et authentiques!

technorati tags:
del.icio.us tags:

Ce billet vous a plu? Pour être averti automatiquement à chaque nouvelle diffusion sur le blog, inscrivez vous ici !


Les Textes et Photos sur « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », sont protégés par Copyright. Toute reproduction interdite sans accord de l’auteur.
© 2006-2011 .
All writing and photography on « Assiettes gourmandes le blog de cuisine de Chantal », is Copyright © 2006-2011. All rights reserved.

Commentaires
  1. Jackie | Répondre
  2. tasteofbeirut | Répondre
  3. motus17 | Répondre
  4. Anne-Marie Voigt | Répondre
  5. Flo | Répondre
  6. Ella | Répondre
  7. L'Amour des Mets | Répondre
  8. françou | Répondre
  9. camping | Répondre
  10. Marie | Répondre
  11. Sandrine | Répondre
  12. Stéphane | Répondre
  13. Didier | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *