Menu Menu

Dans les Halles de Rungis avec Christopher Hache…

Les Halles de Rungis, j’avais déjà eu l’occasion de les découvrir un peu lors de La Cuisine des Etoiles: après le dîner, nous avions visité le pavillon de la Marée.
Mais dernièrement, c’est un message privé de Christopher Hache sur Facebook qui a retenu toute mon attention (ah ce FB comment  faisait-on avant?  ^_^).
Que me proposait Christopher, le Chef des cuisines des Ambassadeurs au Crillon dans ce message? Ni plus ni moins que de l’accompagner un matin à Rungis pour choisir les ingrédients nécessaires à un barbecue « Grilled & Chic » qu’il prévoyait d’organiser au Patio du Crillon… de participer avec lui en cuisine à la réalisation de ce repas inhabituel… et, suite logique… de déguster les plats ainsi préparés!
Heu, comment dire? Yesssssssssss! Mes yeux pétillent, je suis excitée comme une puce…. Et ce n’est pas tout… comme il faudra partir très tôt (3 h du matin) et que je n’habite pas à Paris, on partira directement du Crillon où une chambre m’aura été réservée… A ce moment là, je suis tombée par terre et il s’en est suivi une perte de connaissance de quelques minutes …………… …………… ……………
Bon, on se relève, et on court vite vers son agenda pour caler une date, pas un instant à perdre!

Et c’est ainsi qu’on se retrouve quelques jours plus tard dans le hall d’accueil du prestigieux hôtel Crillon, place de la Concorde: –
« Bonjour, nous devons avoir une chambre réservée au nom de Chantal D. » –

« Bonjour Madame, bienvenue à l’hôtel Crillon, effectivement il y a bien une chambre réservée à votre nom mais nous vous avons surclassé en Suite Executive, et…… madame? madame? » ………….. ………….. ………….

– « Non, c’est rien, j’étais tombée par terre, ça m’arrive souvent en ce moment  » 🙂

Quelques heures plus tard, nous voilà partis en voiture avec Christopher Hache, direction Rungis. A 3 heures du matin, ça roule super bien à Paris, vous devriez essayer … mais c’est vrai que le réveil à 2 heures du mat et des poussières, c’est pas facile facile  ^_^ On commence la visite de ce lieu immense et mythique qu’est Rungis, par un négociant de poissons et produits de la mer qu’affectionne particulièrement Christopher: Armara

Rungis

rungis

rungis rungis

Les colis sont prêts à partir chez les clients:

rungis

Certains de ces clients sont réputés…

rungis

Grégory qui représente l’établissement et prend le rôle de guide, nous montre des belles pièces:

rungis

Je découvre la sériole qui est parfois utilisé en substitution du thon au Japon…

rungis

Christopher Hache donne quelques conseils pour vérifier la fraîcheur des poissons: la chair doit être ferme et élastique au toucher, les branchies doivent être rouges et brillantes…ce  turbot d’environ 8 kg est d’une belle qualité.

Il y a de belles bêtes, comme j’aime:

rungis rungisOui il est bien vivant!

On remercie Grégory pour sa disponibilité, et on enchaîne avec les Vergers de Saint-Eustache avec Jérôme Legendre:

rungis

ici, c’est le royaume des fruits et légumes…

rungis

Des tomates de toutes formes et couleurs:

rungis

Avec Marine, de www.doitinparis.com/

Des tomates ananas qui plaisent beaucoup à Christopher  ^_^:

rungis

Des melons italiens, qui donnent envie de jouer à la pétanque 🙂

rungis

Il est 4 heures du mat’, mais on est en forme!

Là aussi, certains clients sont prestigieux:

Partout des produits bizarres: champignons bleus, légumes racines?

rungis rungis

Pour les amateurs d’herbes aromatiques, c’est une vraie caverne d’Ali Baba:

Les cageots sont préparés et chargés directement dans les camions, prêts à partir dans tous les coins de France:

On laisse le pavillon des fruits et légumes, pour celui de la viande avec Olivier Metzer, le boucher qui a toute la confiance de Christopher:

Rungis

Rungis

La viande pour notre BBQ est prête: tendrons de veau, boeuf Wagyu et de Galice, ça devrait le faire…

Rungis

Visite de l’immense pavillon de la viande; pas très glamour mais impressionnant:

rungis

Olivier nous explique avec passion comment la viande est classifiée en fonction de sa couleur, de la fermeté de sa chair, de sa qualité… tout cela est codifié: pour vous donner une idée V (Veau), 2 correspond à la couleur, U à la qualité de la viande (très bonne, E correspond à l’excellence, R: bonne, O assez bonne et P: médiocre) et le dernier chiffre « 3 » indique le taux d’engraissement de l’animal.

Plus ou moins colorée, c’est un peu comme la classification des diamants… mais, entre nous, je suis plus sensible à un caillou d’un carat, couleur E, VVS1 🙂

On retiendra 3 critères importants soulignés par Olivier Metzger: la tendreté, la jutosité et le « gras »… et comme il le précise « le gras, c’est le sucre de la fraise ».

Le jour se lève sur la capitale, déjà près de 4 heures qu’on arpente Rungis, on n’a pas vu le temps passer…. Pour finir, on fait un dernier petit tour chez le spécialiste de la volaille:

Présentation de foie gras extra:

J’essaie d’envoyer des photos en live sur mon compte twitter, mais comme je suis une quiche encore dans ce domaine, Christopher vient à ma rescousse 🙂

Voilà, la visite des Halles Rungis touche à sa fin, et il est l’heure de revenir vers le Crillon: un copieux petit déjeuner nous y attend… what else?

Histoire à suivre…

Retrouvez-moi sur Instagram
Commentaires
  1. Nuage de Lait | Répondre
  2. Marisa | Répondre
  3. Aurélie | Répondre
  4. Nora | Répondre
  5. Pascal40 | Répondre
  6. Le blog de Pouce | Répondre
  7. senga | Répondre
  8. Bocafina | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.