Menu

Tisanes et infusions mode d’emploi

L’été est derrière nous, il fait froid, il pleut (on a parfois le moral dans les chaussettes!), alors quoi de mieux pour se réchauffer de l’intérieur qu’une bonne infusion?

Prendre une tisane, ça fait pas toujours rock’n roll, mais j’adore ça, c’est une bonne façon de s’hydrater et il y a une grande variété de choix avec une large palette de principes actifs apaisants, dynamisants ou revitalisants… alors pourquoi s’en priver?
Selon ses goûts et ses attentes, on peut choisir parmi les herbes et plantes aromatiques du jardin, on peut y ajouter des épices comme de la badiane ou de la cannelle, un peu de gingembre coupé en petits dés, quelques gouttes de jus de citron… tout est possible!

Mais attention, pour faire une bonne infusion, il ne faut pas faire n’importe quoi! Comme pour le thé, surtout pas d’eau bouillante, une température trop élevée brûlerait les feuilles et certains composants aromatiques disparaîtraient. Une température trop basse limiterait la diffusion des arômes. Alors, l’idéal est d’avoir une bouilloire électrique avec régulateur de température pour préparer une boisson parfaite ; j’ai une bouilloire avec un thermostat qui permet de régler directement la température souhaitée, c’est ultra pratique (bouilloire Melitta)
Il faut éviter de faire infuser dans un récipient métallique car les plantes contiennent des tanins, l’idéal est d’avoir un récipient dédié en terre ou en verre.
Finalement c’est tout un art de préparer une tisane ^_^

Mes infusions préférées sont celles préparées à partir d’ herbes fraîches. Au restaurant en fin de repas, je demande d’ailleurs de plus en plus souvent s’ils ont des infusions d’herbes à la place du café, et à la maison, je m’éclate en allant cueillir quelques herbes dans mon nouveau petit potager.
Parmi mes préférées, la verveine citronnelle, le thym, le romarin et la menthe, des classiques qui me conviennent très bien.

verveine citronnellethymherbeslavande

Placer les plantes dans le petit réceptacle en haut de la théière ou directement dans la théière (les feuilles ne doivent pas être tassées dans une boule à thé), et verser l’eau chaude dessus. Idéalement, les plantes doivent être dans la partie haute de la théière car la plante va relâcher une certaine quantité de molécules qui vont être entraînées vers le bas par gravité et créer ainsi un mouvement d’eau circulatoire.

L1150812tisane

Couvrir et laisser infuser quelques minutes, puis déguster tel quel ou avec une cuillerée de miel.

Pendant l’infusion, les feuilles vont se libérer de leurs principes actifs et de leurs arômes.

Pour les racines et les épices, il est conseillé de réaliser une décoction, c’est à dire de les plonger dans de l’eau froide et d’amener à ébullition ; maintenir à petits frémissements pendant 2 minutes puis filtrer… une autre manière de faire des tisanes.

A l’automne, pensez à faire sécher des plantes aromatiques; il suffit de couper quelques bouquets et de les suspendre la tête en bas dans un endroit sec et aéré pour les faire sécher. Placer ensuite les feuilles dans un bocal à l’abri de la lumière pour une conservation allant jusqu’à un an maximum.

Quantités de référence: entre 50 et 100 g de plante fraîche / L d’eau et entre 25 et 50 g de plante sèche/ L d’eau.

Je n’ai pas la prétention d’être herboriste ou phytothérapeute, alors je ne parlerai pas des bienfaits des différentes plantes pour la santé… j’adore en prendre par plaisir, et c’est pas comme le Gin To, on peut en consommer sans modération ^_^

 tisane 2

Commentaires
  1. midolu | Répondre
    • Chantal Descazeaux | Répondre
  2. Monique | Répondre
    • Chantal Descazeaux | Répondre
  3. de Gatineau | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *